Crying freeman

19 novembre 2009

Je suis perdue dans un désert de roches, en robe blanche diaphane. Il fait très chaud. Je suis terrorisée, mais je n'arrive pas vraiment à dire pourquoi. En tout cas, ce n'est pas parce que je suis perdue. Il fait nuit, les étoiles brillent dans le ciel noir. Derrière une colonne de pierres, je vois une lumière orangée, très vive. Je commence à me diriger vers elle. Mes pieds sont glacés, le reste de mon corps est brûlant. J'escalade la colonne de pierre, je sens une odeur de fumée aigre qui me brûle la gorge. Devant moi, un village de tipis brûle. Les flammes dévorent le campement, les toiles colorées, certains tipis s'effondrent. Personne ne peut être sauvé. Tout en haut du monticule de pierre, il y a une masse noire qui m'attire. Je m'approche. C'est un homme, un indien de trente cinq/quarante ans, les jambes repliées sur son torse nu, les yeux appuyés contre ses genoux, les mains serrant ses chevilles. Ses longs cheveux descendent dans son dos. Sa peau est lisse, brillante, brune. Il pleure. Ses épaules ont des soubresauts. Je m'approche encore. Je finis par oser m'asseoir à côté de lui. Je pose une main sur son épaule, il sursaute, se retourne, plonge ses yeux noirs dans les miens, il semble me reconnaître. (Moi aussi: c'est Jhonny Depp X) ) Il s'effondre en larmes, la tête dans mon cou. Il pleure toutes les larmes de son corps avec violence, je ne cesse de lui parler tendrement, en caressant son dos, ses épaules, ses longs cheveux noirs soyeux. Ca dure longtemps, et j'ai envie que ça dure toute la vie. Il finit par relever la tête, essuie ses larmes. Il me sourit tristement, me caresse la joue et m'embrasse. Et je me réveille. (J'étudie l'Histoire des Amériques en ce moment...)

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×